Navigation – Plan du site
Dossier

Communiquer, prévenir, éduquer

Circulation de normes et de savoirs sur les risques alimentaires à l’école
Simona De Iulio et Susan Kovacs
p. 99-114

Résumés

Cet article propose une analyse comparative de la rhétorique des risques alimentaires présente dans les dispositifs d’information et de communication à destination des élèves de l’école primaire, produits d’un côté par les organisations qui travaillent dans le secteur de la restauration scolaire, et de l’autre, par les acteurs – éditeurs et enseignants – proches du monde scolaire. Les stratégies discursives mises en place par ces deux groupes d’acteurs pour construire la notion de risque relèvent d’un discours normé, à la fois culpabilisant et rassurant, où les dangers apparaissent à la fois réels et insaisissables. Un discours fonctionnaliste sur la nutrition sert à la fois les pratiques des enseignants parfois réservés face aux ambitions des programmes d’éducation nutritionnelle à l’école et permet à l’entreprise de se montrer solidaire d’une philosophie éducative de l’autonomie qui responsabilise les jeunes élèves en offrant un message positif, et positiviste, de leur capacité d’auto-gouvernance.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Les causes de danger entre l’implicite, la caricature et le non-dit
Dangers individuels, dangers collectifs
Responsabilités individuelles, responsabilités collectives
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Parmi les différentes inquiétudes qui traversent la vie des sociétés occidentales (Lagadec, 1981 ; Giddens, 1984 ; Beck, 2001), les risques associés à l’enfance et à l’alimentation sont aujourd’hui au centre de l’arène publique. Depuis très longtemps appréhendés comme source de périls et de peurs, les enfants et leurs conduites alimentaires sont associés à des risques multiples qui catalysent l’attention des milieux médicaux, sociaux, éducatifs, politiques et affectent les pratiques d’un ensemble très hétérogène d’acteurs (familles, écoles, entreprises du secteur agro-alimentaire, institutions gouvernementales, collectivités territoriales, médias).

Comme la sociologie et l’anthropologie du risque l’ont montré, les objets, les actions, les situations envisagés comme dangereux varient selon les cadres socio-culturels et historiques. Les « objets de risque » (Hilgartner, 1999 ; Lupton, 1999) ne constituent pas des entités statiques, mais des catégories continuellement façonn...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simona De Iulio et Susan Kovacs, « Communiquer, prévenir, éduquer », Communication et organisation, 45 | 2014, 99-114.

Référence électronique

Simona De Iulio et Susan Kovacs, « Communiquer, prévenir, éduquer », Communication et organisation [En ligne], 45 | 2014, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 24 avril 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/4512 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.4512

Haut de page

Auteurs

Simona De Iulio

Simona De Iulio est professeure en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lille 3. Elle est membre du Groupe d’Études et de Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication (GERiiCO) ; simona.deiulio@univ-lille3.fr

Susan Kovacs

Susan Kovacs est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lille 3. Elle est membre du Groupe d’Études et de Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication (GERiiCO) ; susan.kovacs@univ-lille3.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org