Navigation – Plan du site
Dossier

La société civile, de l’alerte à la controverse médiatisée

Céline Pascual Espuny
p. 115-126

Résumés

Les dernières crises concernant notamment la santé environnementale montrent un nouveau visage de la société civile qui, non seulement s’approprie les sujets les plus techniques et spécialisés, mais devient lanceur d’alerte. Quel est ce nouveau visage de la société civile ? Quel nouvel espace public se dessine ? Nous proposons une relecture communicationnelle des controverses et de la notion d’expert et nous envisageons les notions de crise et de risque, au regard de la portée communicationnelle particulièrement performante des lanceurs d’alerte.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’alerte dans sa genèse : le poids de l’individu contre la norme
Alerte et lanceurs d’alerte, un intérêt scientifique récent
Qui lance l’alerte ? Polymorphie des profils, mais changement de statut partagé
« Souffler dans les médias » par défaut ?
De l’alerte à la controverse : le difficile passage de l’acte interne au problème public
La question de la crédibilité de l’émetteur
Le journaliste, pivot de l’accession à l’espace public ?
L’alerte, entre rupture et diffusion
La prégnance de l’appareil normatif institutionnel
De l’usage croissant de l’alerte : un espace public réceptif, attentif et actif
L’alerte, un bouclier dans un contexte de risque et d’insécurité ?
Des controverses qui s’ouvrent aux savoirs profanes
La société civile, récepteur avisé et nouvel émetteur de poids
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les dernières crises concernant la santé environnementale et les questions sanitaires, aujourd’hui sous les projecteurs médiatiques (Bisphénol A, éthers de glycol, aspartame, dioxine, etc.), montrent un nouveau visage de la société civile qui, non seulement s’approprie les sujets les plus techniques et spécialisés, mais devient lanceur d’alerte.

Quel est ce nouveau visage de la société civile ? Quel nouvel espace public se dessine ?

Le lanceur d’alerte est désormais polymorphe, et c’est en soi une nouveauté que nous prenons comme constat initial de notre analyse : citoyens ou experts, professionnels, amateurs…, les procès se multiplient à l’initiative des lanceurs d’alerte et montrent un nouveau visage de ces nouveaux gardiens (Bournois, Bourion, 2008)

Parallèlement, les médias semblent être plus volontiers à l’écoute des lanceurs d’alerte ; l’accès aux médias de masse se précise, notamment par le biais d’enquêtes et de documentaires à charge. Le schéma communicationnel ainsi engendré ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Pascual Espuny, « La société civile, de l’alerte à la controverse médiatisée », Communication et organisation, 45 | 2014, 115-126.

Référence électronique

Céline Pascual Espuny, « La société civile, de l’alerte à la controverse médiatisée », Communication et organisation [En ligne], 45 | 2014, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 17 août 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/4531 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.4531

Haut de page

Auteur

Céline Pascual Espuny

Céline Pascual Espuny est maître de conférences à Aix-Marseille Université. Chercheur à l’IRSIC (Institut de Recherche en Sciences de l’Information et de la Communication), elle collabore également avec le Groupe Sup de Co Montpellier Business School Research Center ; celine.pascual@univ-amu.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org