Navigation – Plan du site
Analyses

L’intelligence économique territoriale

Utopie des territoires ou territoire des utopies ?
Olivier Coussi, Anne Krupicka et Nicolas Moinet
p. 243-260

Résumés

Cette recherche se propose de comprendre comment le management public va annihiler le bon fonctionnement d’une communauté stratégique de connaissance autour d’un dispositif d’intelligence économique territoriale. Au travers d’une étude de cas issue d’une recherche-action entreprise depuis 2005, nous montrons comment une liste d’entreprises stratégiques va subir la transformation d’« objet frontière » en « objet barrière » sous la contrainte d’une lettre de cadrage de l’État dans une logique descendante de l’action publique typique du renforcement d’un phénomène bureaucratique. Enfin, nous explicitons les raisons du passage d’une volonté d’utopie des territoires en territoires des utopies, par l’absence de rencontre entre logique ascendante et descendante de la politique publique d’intelligence économique territoriale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
L’exemple du dispositif d’IET de Poitou-Charentes : vers une tentative d’ouverture
L’organisation du dispositif à son origine : un comité stratégique oriente, un comité technique met en œuvre
Sur le chemin de l’intelligence territoriale : d’un dispositif socio-technique à la constitution d’une communauté stratégique de connaissances
L’exemple du dispositif d’intelligence territoriale de Poitou-Charentes : vers le renforcement du phénomène bureaucratique
Un changement organisationnel territorial consécutif à l’évolution du dispositif étatique
Une nouvelle organisation avec un nouveau fonctionnement mais pour ne produire aucune innovation
De l’utopie des territoires au territoire des utopies ou lorsque logique descendante et logique ascendante manquent leur rencontre
Utopies des territoires : les différences de perception
Territoire des utopies : une conséquence du contrôle panoptique de l’État
Conclusion

Aperçu du début du texte

« La France a eu besoin d’un pouvoir fort et centralisé pour se faire.
Elle a aujourd’hui besoin d’un pouvoir décentralisé pour ne pas se défaire
. »

François Mitterrand, Conseil des Ministres du 15 juillet 1981

Introduction

Les racines grecques du mot « utopie » amènent à deux significations paradoxalement assez éloignées en termes de sens : lieu du bonheur et en aucun lieu (ou le lieu qui n’est nulle part). Dans son ouvrage L’Utopie, Thomas More (1516) décrit une île dont l’économie repose sur la propriété collective des moyens de production et l’absence d’échanges marchands. La gestion collective (on parlerait aujourd’hui de management public) y est uniforme et les échanges collectifs remplacent la monnaie et donc l’accumulation privée de richesse, accumulation uniquement collective et au profit de l’entretien d’un système de protection et de défense contre d’éventuels envahisseurs. Un système de statistiques économiques piloté par un sénat est implanté et permet la péréquation des ri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Coussi, Anne Krupicka et Nicolas Moinet, « L’intelligence économique territoriale », Communication et organisation, 45 | 2014, 243-260.

Référence électronique

Olivier Coussi, Anne Krupicka et Nicolas Moinet, « L’intelligence économique territoriale », Communication et organisation [En ligne], 45 | 2014, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 24 avril 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/4607 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.4607

Haut de page

Auteurs

Olivier Coussi

Olivier Coussi, Maître de Conférences Associé , ocoussi@iae.univ-poitiers.fr

Anne Krupicka

Anne Krupicka, Maître de Conférences ; akrupicka@iae.univ-poitiers.fr

Nicolas Moinet

Nicolas Moinet, Professeur des Universités ; nmoinet@iae.univ-poitiers.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org