Navigation – Plan du site
Dossier

L’énonciation du journal mural : une hybridité débridée

Annick Monseigne
p. 113-128

Résumés

Le but de cet article est de penser ensemble les notions de projet et de design pour montrer le pouvoir de communicabilité d’une sémiotique-objet qui s’exprime dans et hors le texte. Le concept de journal mural, forme de médiation du champ social par la création et d’interface des interactions entre les hommes (citoyens) et leurs organisations (publiques), est ici disséqué de manière chirurgicale. Une esquisse d’organon montre le pouvoir de factitivité du journal mural conjuguant efficacement une double fonctionnalité opératoire et communicative.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Contexte et détour historique
L’histoire du journal mural
Un outil de contestation
De l’outil d’expression individuelle à l’espace de création dynamique
Deux projets en un ?
Les conduites à projet
Les techniques de projet
De l’objet au design
Design et technique
Sémiotique et design
Médiation sémiotique et énonciation éditoriale
À la recherche de nouvelles formes sémiotiques
Les pouvoirs de « l’image du texte »
Une esquisse d’organon
Un déplacement de l’affiche vers le journal mural
Le cadre comme puissant processus d’induction
Des partis pris graphique et d’impression unis dans la force réceptive
Texte-énoncé et performativité
Les actes spécifiques du journal mural
La factitivité intentionnelle de l’objet
Conclusion

Aperçu du début du texte

C’est dans l’entrelacs du formel et de l’émotionnel, du dispositif technique et de l’espace cognitif que se nouent des relations étroites entre projet et design. De cette fonctionnalité du projet et de la présence esthétique de l’objet émergent des qualités relationnelles insoupçonnées et innovantes. La communication publique l’a compris en y puisant un nouveau souffle s’inspirant de la culture du partage et de la co-construction du sens.

Cette contribution s’intéresse à la production et la circulation du « sens » et des « signes », dans un cadre méthodologique qui relève de la communication des organisations publiques. Elle propose d’aborder le concept original du journal mural à partir de l’étude d’un projet éditorial réalisé dans le cadre d’un cours de stratégie éditoriale en Master Communication Publique et Politique (Isic-IEP) à l’Université Bordeaux Montaigne. La problématique concernait la visibilité et l’accessibilité de l’action culturelle du Rocher de Palmer (salle de spect...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annick Monseigne, « L’énonciation du journal mural : une hybridité débridée », Communication et organisation, 46 | 2014, 113-128.

Référence électronique

Annick Monseigne, « L’énonciation du journal mural : une hybridité débridée », Communication et organisation [En ligne], 46 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2017, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/4753 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.4753

Haut de page

Auteur

Annick Monseigne

Annick Monseigne est maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Bordeaux Montaigne et chercheur au MICA - Médiation, information, communication, art – EA 4426. Elle a exercé au sein de sa propre agence comme consultante auprès des collectivités territoriales pendant près de vingt ans ; annick.monseigne@iut.u-bordeaux-montaigne.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org