Navigation – Plan du site
Analyses

Le « balanced scorecard » comme outil d’exploration textuelle d’une organisation : le cas de la mairie de Pessac

Stéphane Trébucq
p. 197-210

Résumés

Le tableau de bord équilibré est censé être un outil de gestion et de communication permettant d’obtenir un meilleur alignement stratégique des employés. Dans cette recherche, nous testons cette hypothèse, et nous montrons que les objectifs stratégiques inclus dans un tableau de bord équilibré ne semblent pas s’avérer aussi clairs et aussi bien conçus que l’on pourrait l’espérer. Nous montrons la manière dont les responsables peuvent être invités à écrire et produire des commentaires, et la façon dont leurs réponses textuelles peuvent être analysées grâce à l’utilisation du logiciel ALCESTE et de sa méthodologie associée.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Contexte du terrain d’application
Plan d’expérience
Résultats obtenus
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le « balanced scorecard » et la « carte stratégique » constituent des outils de gestion encore peu connus dans les organisations privées et publiques. Issus des nombreuses interactions entre l’université d’Harvard et les entreprises, on retient généralement comme caractéristique principale la possibilité de décomposer les aspects stratégiques d’une organisation en quatre grands domaines : ressources financières, clients ou usagers, processus internes, immatériels et capacité d’apprentissage (Kaplan et Norton 1992). L’approche s’est cependant progressivement étoffée au fil des vingt dernières années. Pour certains auteurs, nous en sommes à la troisième génération de « balanced scorecard » (Lawrie et Cobbold 2004). Kaplan et Norton (2000) ont suggéré de transformer leur approche de mesure de la performance en outil de communication, principalement interne et auprès des salariés, avec de facto un fort contenu stratégique. L’objet textuel et cognitif, devenu central dans ce dispositif d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Trébucq, « Le « balanced scorecard » comme outil d’exploration textuelle d’une organisation : le cas de la mairie de Pessac », Communication et organisation, 48 | 2015, 197-210.

Référence électronique

Stéphane Trébucq, « Le « balanced scorecard » comme outil d’exploration textuelle d’une organisation : le cas de la mairie de Pessac », Communication et organisation [En ligne], 48 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 01 mai 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/5143 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.5143

Haut de page

Auteur

Stéphane Trébucq

Professeur des Universités en Sciences de Gestion - Université et IAE de Bordeaux - Institut de Recherche en Gestion des Organisations (IRGO), Titulaire de la chaire sur le capital humain et la performance globale - fondation Bordeaux Université ; stephane.trebucq@u-bordeaux.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org