Navigation – Plan du site
Analyses

Souffrance au travail et incommunication interne : quand l’orchestre devient dissonant

Frédéric Ely et Marielle Metge
p. 219-237

Résumés

Cet article a pour objectif de montrer que le système professionnel et la communication des organisations reposent aujourd’hui sur un management fait de paradoxe, d’absurde, provoquant souffrances et frustrations au travail. Ce n’est plus une question de communication, mais d’incommunication qui préside à la gestion des ressources humaines et le sens que l’on pouvait donner jadis au travail disparaît, laissant la place à la démotivation, l’incompréhension, la déroute, la déprime, le stress, le burn-out, etc. Nous proposons ici, de regarder ces situations de souffrance au travail par le biais de l’incommunication au travail, là où ces deux notions entrainent des dissonances dans la communauté concernée, dans l’orchestre. En proposant de prolonger la métaphore interactionniste de l’orchestre (Winkin 1996), la question centrale de recherche que nous posons, interroge le système organisationnel vu comme un orchestre dissonant, devant la souffrance au travail, et l’incommunication interne de l’organisation, et ce, en trois temps successifs : Dans un premier temps, dans le sens d’une revue de la littérature, nous confrontons la souffrance au travail et la communication interne, devant paradoxes et absurde organisationnels que nous observons. Ensuite, nous traitons de l’incommunication interne à l’orchestre dissonant en nous appuyant sur les théories orchestrale (Winkin 1996) et systémique (Mucchielli 1999) de la communication. Enfin, par la proposition d’une méthodologie spécifique, nous avançons un modèle organisationnel susceptible de s’opposer à l’incommunication interne dans l’organisation. Nous ancrons notre réflexion sur un terrain constitué de vingt années de pratiques en tant que Chargé de communication au sein d’organismes publics et privés, ainsi qu’au regard de l’expérimentation, pendant trois années consécutives, d’un dispositif numérique composé d’un groupware et d’un forum de discussion mis en place au sein d’une grande entreprise française d’assurance (Ely 2005a).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

De la souffrance au travail à l’incommunication interne, devant paradoxes et absurde organisationnels
Travail : de l’épreuve mythologique incarnée à la réalité organisationnelle
Des pathologies professionnelles au suicide sur le lieu de travail
De paradoxes en absurde organisationnels
Une fonction communication interne sclérosée, par une forme de retour en arrière au taylorisme, à cette pensée managériale de l’efficience quantifiable
Une organisation du travail pathogène, occasionnant, avec la RTT, l’émergence d’une Réduction du Temps des Relations Interpersonnelles Internes
Une situation de travail paradoxale, une forme de double bind batesonien, ne permettant pas au Chargé de Communication d’exercer sa fonction de communication interne dans tout son sens éthique et professionnel
Un style managérial pathogène, corollaire d’une régression des relations humaines en entreprise, en contradiction avec les objectifs qualitatifs de construction de sens, d’appropriation et de cohésion qui devraient définir la communication interne.
Une culture d’entreprise anti-communicationnelle cultivant des attitudes managériales à tendances technophiles et rationalistes, favorisant une forme de prééminence culturelle de l’outil et de la technique sur la personne.
De l’Incommunication interne à l’orchestre dissonant
Impossible de ne pas communiquer, et pourtant !
L’incommunication interne aux portes de l’interaction
De l’orchestre dissonant à l’intelligence communicationnelle interne
Incommunication interne versus communication interne en réseau
Incommunication interne versus écoute en profondeur et Intelligence Communicationnelle Interne
Conclusion

Aperçu du début du texte

Vous ne communiquerez pas si vous dissonez, ou si votre musique s’harmonise mal avec la partition des autres et les codes en vigueur. Entrer dans l’orchestre c’est jouer le jeu d’un certain code, s’inscrire dans une relation compatible avec les canaux, les médias, le réseau disponibles.
(Bougnoux 2001)

Les drames, fréquemment médiatisés, qui se sont produits dans de grandes entreprises françaises, ont entraîné une prise de conscience de situations de souffrance, de « désertification de l’humain » (Ely 2011) dans le milieu du travail, dont de nombreux thérapeutes dénoncent, de longue date, les effets, tant sur la santé physique que psychologique de celles et ceux qui en sont touchés.

Ces dérives dans le travail de l’homme dit moderne, aussi complexes que variées, dépendent de nombreux facteurs entraînant des pathologies professionnelles apparaissant de manière contrastée. Nous confrontons à cela notre choix d’une définition normative de la communication interne telle qu’« un ensemble de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Ely et Marielle Metge, « Souffrance au travail et incommunication interne : quand l’orchestre devient dissonant », Communication et organisation, 49 | 2016, 219-237.

Référence électronique

Frédéric Ely et Marielle Metge, « Souffrance au travail et incommunication interne : quand l’orchestre devient dissonant », Communication et organisation [En ligne], 49 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 25 juin 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/5287 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.5287

Haut de page

Auteurs

Frédéric Ely

Frédéric Ely est maître de conférences en SIC. Université de Nice Sophia Antipolis. UFR Lettres, Art et Sciences Humaines. Département Sciences de la communication. 98, bd Edouard Herriot, BP 3209 - 06204 Nice Cedex 3 ; frederic.ely@unice.fr

Articles du même auteur

Marielle Metge

Marielle Metge est maître de conférences en SIC. Université de Toulon. IUT de Toulon. Département TC. Avenue de l’Université. BP 20132. 83957 La Garde Cedex. LSIS-UMR CNRS 7296 ; metge@univ-tln.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org