Navigation – Plan du site
Analyses

Le risque de réputation en situation de communication de crise

Frédéric Compin
p. 279-294

Résumés

Considérée comme la somme des opinions passées et présentes impactant l’avenir, la réputation d’une entreprise conditionne tout autant son image de marque que sa valeur boursière. Limiter le risque de réputation implique d’adapter sa politique de communication en situation de crise en anticipant les fluctuations erratiques d’une opinion publique guidée par des logiques mimétiques. Au travers de quatre cas spécifiques, BP, la SNCF, Adecco et la Société Générale, le risque de réputation est analysé au travers du prisme de son impact sur la gouvernance des entreprises étudiées.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Le cas BP  : ou risque actionnarial
Le cas SNCF  : ou le risque de grèves lié à l’incompréhension de l’annonce de bénéfice
La société Adecco, confrontée à des rumeurs, face au risque de perte de confiance
La société générale face au risque institutionnel dans le cadre de l’affaire Kerviel

Aperçu du début du texte

S’appuyant sur une étude menée par le Forum économique mondial, le cabinet d’audit Deloitte relève qu’en moyenne 25 % de la valeur d’une entreprise est liée à sa réputation. Ce risque spécifique étudié à partir des années 1990 apparaissant comme composite et disparate offre des interprétations plurielles. Si l’on considère que la réputation d’une entreprise porte sur un ensemble d’opinions passées et présentes dont l’impact se mesure sur le futur développement de l’entreprise, alors les équipes dirigeantes se doivent de revenir à l’essence de la réputation en permettant aux parties prenantes d’avoir confiance dans les décisions managériales et politiques de communication. Il importe en effet d’anticiper et de savoir répondre aux menaces externes qui fleurissent dans un espace mondialisé où l’information véhiculée de par nature plurielle peut facilement se transformer en un vecteur à risque.

Considérant le risque de réputation comme un méta-risque, chaque situation impactant l’image d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Compin, « Le risque de réputation en situation de communication de crise », Communication et organisation, 50 | 2016, 279-294.

Référence électronique

Frédéric Compin, « Le risque de réputation en situation de communication de crise », Communication et organisation [En ligne], 50 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 25 avril 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/5460 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.5460

Haut de page

Auteur

Frédéric Compin

Frédéric Compin est professeur en classe préparatoire au diplôme de comptabilité et gestion (DCG) au Lycée Robert Doisneau de Corbeil-Essonnes. Membre associé au département de sociologie, Centre Pierre Naville, Université d’Evry Val d’Essonne, 91000. Docteur en droit-EHESS, en sciences de gestion –CNAM et en sociologie à l’Université d’Evry val d’Essonne. Habilité à diriger des recherches. www.alertelangagecomptable.fr ; compin.frederic@wanadoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org