Navigation – Plan du site
Expériences

Les commissions de quartier à l’épreuve de l’intelligence du social

Sandrine Hily et Jacques Bonnet
p. 297-310

Résumés

Le concept d’intelligence du social permet d’explorer la question de l’approche communicationnelle de la démocratie participative. La vie citoyenne ne se résume plus seulement à mettre un bulletin de vote dans une urne mais s’oriente vers une véritable coopération entre les différents acteurs de la communication publique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

La démocratie locale : du concept à une pratique sociale
Démocratie participative et intelligence du social
Du concept de démocratie participative à une pratique en voie de consolidation  : le cas dijonnais
Principes et modalités d’organisation et de fonctionnement
Effets et questionnements
L’intelligence du social et la perspective d’un «  vivre, travailler et agir ensemble » pour la Cité et les citoyens

Aperçu du début du texte

La démocratie locale : du concept à une pratique sociale

Le concept de démocratie locale a connu et connaît encore une mutation quant à sa signification et quant à ses usages. D’un point de vue historique, la notion de démocratie locale est apparue au carrefour de différentes influences aux niveaux mondial et national. Dans les années 60 à 70, les mouvements étudiants, aux États-Unis et en France, revendiquent une participation au pouvoir, une volonté de gouvernance plus directe envers les affaires publiques. En 1963, les Groupes d’action municipale (GAM) (Lecomte, Bernard, Blancherie 1972) sont mis en place à Grenoble suite à la création, en 1959, de l’Association pour la Démocratie et l’Éducation Locale et Sociale (ADELS). Puis, dans les années 80 à 90, les forums sociaux, les budgets participatifs de Porto Alegre (Brésil) s’affichent comme des exemples de participation citoyenne active. Le modèle brésilien de démocratie participative est alors évoqué comme un véritable et nouveau ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sandrine Hily et Jacques Bonnet, « Les commissions de quartier à l’épreuve de l’intelligence du social », Communication et organisation, 50 | 2016, 297-310.

Référence électronique

Sandrine Hily et Jacques Bonnet, « Les commissions de quartier à l’épreuve de l’intelligence du social », Communication et organisation [En ligne], 50 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 28 juin 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/5473

Haut de page

Auteurs

Sandrine Hily

Sandrine Hily est enseignante en éducation socio-culturelle, en lycée agricole, doctorante en Sciences de l’Information de la Communication, Cimeos (EA 4177), Université de Bourgogne.

Jacques Bonnet

Jacques Bonnet est Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Agrosup Dijon/Cimeos (EA 4177), Université de Bourgogne.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org