Navigation – Plan du site
Dossier

De la perspective informationnelle aux (im)possibilités relationnelles de la communication dans le contexte des organisations

Rosângela Florczak et Cleusa Maria de Andrade Scroferneker
p. 91-104

Résumés

Le présent article a pour objectif de discuter certaines des dimensions de la communication qui cohabitent et entrent en relation de forme récursive dans le contexte des organisations. Les études en communication dans le contexte des organisations s’insèrent dans la perspective multidisciplinaire qui cherche à comprendre l’espace des interactions dans la vie et dans les relations établies entre les sujets qui configurent les organisations (Oliveira 2009). Il est possible d’observer l’évolution du champ de la communication dans le contexte des organisations à partir des études qui le configure comme espace de recherche ancré dans les sciences de la communication, mais qui subit également l’impact des sciences de l’administration, aussi bien dans la production de la connaissance que dans les pratiques organisationnelles, où prévaut encore aujourd’hui le modèle instrumental. Toutefois, dans l’environnement contemporain, nous avons identifié des contre-tendances (Scroferneker 2012) qui montrent l’épuisement du paradigme instrumental et mettent en évidence que la vision mécaniciste de la communication n’est déjà plus suffisante dans une société complexe plongée dans les différences (Sennett 2012) et les paradoxes (Gaulejac 2011). Sous la perspective relationnelle qui émerge du paradigme dialogique de la communication, le processus communicationnel est vu à partir de ses mouvements, de ses articulations et de ses relations. Nous avons trouvé dans la communication stratégique (c’est nous qui soulignons) la perspective qui permet selon nous de rendre compte du climat de changement de sens en œuvre dans les organisations, le monde du travail, les marchés, chez les sujets et dans la société en général. Sous cette perspective, la communication stratégique correspond, dans le champ de l’empirisme, au paradigme dialogique et relationnel.

Haut de page

Notes de l’auteur

Article développé à partir d’une recherche produite dans le cadre d’une thèse de doctorat en communication auprès de Famecos-PUCRS. Disponible sur : http://repositorio.pucrs.br/dspace/bitstream/10923/9938/1/000482878-Texto%2bCompleto-0.pdf

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Brève contextualisation
La centralité de la dimension relationnelle
La communication stratégique comme lieu de l’intéraction
Considérations provisoires

Aperçu du début du texte

Brève contextualisation

Les études en communication dans le contexte des organisations s’insèrent dans une perspective multidisciplinaire qui cherche à comprendre l’espace des interactions dans la vie et dans les relations établies entre les sujets qui configurent ces organisations (Oliveira 2009). Pour Doerfel et Gibbs (2014), au fil des années, ce champ de recherche a incorporé les changements intervenus dans le contexte pour s’intéresser aux nouvelles configurations de l’organisation du travail – globale, flexible, virtuelle et multiculturelle – et étendre du même coup la notion d’organisation à des groupes non lucratifs, des groupes en ligne, des communautés, etc.

L’une des possibilités d’observation et de (ré)interprétation des mouvements de ce champ consiste à l’analyser sous le prisme des sciences administratives, c’est-à-dire à partir de la perception que l’on peut construire du lieu de la communication à partir des Théories générales de l’administration. Néanmoins, ce qui nou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rosângela Florczak et Cleusa Maria de Andrade Scroferneker, « De la perspective informationnelle aux (im)possibilités relationnelles de la communication dans le contexte des organisations », Communication et organisation, 51 | 2017, 91-104.

Référence électronique

Rosângela Florczak et Cleusa Maria de Andrade Scroferneker, « De la perspective informationnelle aux (im)possibilités relationnelles de la communication dans le contexte des organisations », Communication et organisation [En ligne], 51 | 2017, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 20 juillet 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/5554 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.5554

Haut de page

Auteurs

Rosângela Florczak

Professeure de ESPM-Sul. Docteure en sciences de la communication auprès de PUCRS ; roflorczak@gmail.com

Cleusa Maria de Andrade Scroferneker

Professeure titulaire de l’université catholique Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul (PUCRS). Docteure en sciences de la communication auprès de l’USP ; cscrofer@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org