Navigation – Plan du site
Bibliographie

Anthropologie de la communication De la théorie au terrain, de Yves Winkin. Éditions De Boeck Université, Collection Culture & Communication, Bruxelles, 1996, 239 pages, 130 francs

Jean-Luc Maurin

Texte intégral

1Yves Winkin, professeur à l’Université de Liège ou il dirige le Laboratoire d’Anthropologie de la communication, est un des meilleurs spécialistes européens en ce qui concerne les travaux de Erwin. Goffman, Gregory Bateson, Ray Birdwhistell ou Dell Hymes. Dans un précèdent ouvrage, La nouvelle communication, il présentait les différents chercheurs de ce que l’on appelle l’Ecole de Palo Alto, mais aussi d’autres auteurs qui partagent la même « conception orchestrale de la communication ».

2Dans son dernier ouvrage, Yves Winkin aborde cette fois encore une nouvelle approche de la communication, « l’Anthropologie de la communication ». Il s’agit plus ici d’une nouvelle approche en terme méthodologique, c’est à dire pour l’utilisation et le maniement sur le « terrain », des concepts et théories exposées ultérieurement.

3L’auteur présente l’anthropologie de la communication comme « une attitude de recherche face au monde social plus qu’une discipline ou un domaine de recherche ». Cette attitude de recherche, qui permet un cadrage théorique « ouvert », doit néanmoins s’appuyer sur une « méthodologie ferme et homogène ».

4Après avoir présenté le modèle télégraphique de la communication face au modèle orchestral pour lequel il avoue son engagement, Yves Winkin nous montre les liens qui existent entre des auteurs comme Goffman, Bateson, Birdwhistell ou Hymes et leurs contributions respectives à l’anthropologie de la communication. Une partie consacrée à Erwin Goffman nous propose un passage très intéressant entre micro-structure interactionnelle et macro-structure sociale, ce qui nous permet ensuite d’aborder une partie sur la démarche ethnographique. Cette initiation à l’ethnographie est très pédagogique avec des croquis et des conseils pratiques.

5C’est donc un ouvrage très utile, pour les étudiants et les débutants en ethnographie, mais qui se révèle aussi très intéressant et précis en ce qui concerne les fondateurs et leurs contributions à une Anthropologie de la communication. Pour Yves Winkin, « ce n’est pas une anthropologie thématique et comparative. C’est avant tout une certaine manière de faire de la recherche en sciences sociales ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Luc Maurin, « Anthropologie de la communication De la théorie au terrain, de Yves Winkin. Éditions De Boeck Université, Collection Culture & Communication, Bruxelles, 1996, 239 pages, 130 francs », Communication et organisation [En ligne], 9 | 1996, mis en ligne le 26 mars 2012, consulté le 25 février 2017. URL : http://communicationorganisation.revues.org/1861 ; DOI : 10.4000/communicationorganisation.1861

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org