Navigation – Plan du site
Bibliographie

Nouvelles méthodes d’études des communications d’Alex Mucchielli et Jeannine Guivarch, Armand Colin/Masson Coll. U, série « Sciences de la communication » Paris, 1998, 174 pages

Annie Gilles

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 01 avril 2012.

1Au pluriel dès l’intitulé, le terme de communications recouvre ici la notion de situations de communication, tout à fait comme depuis Saussure la langue est appréhendée à partir de ses réalisations dans le cadre des faits de parole. De même est-il précisé d’entrée de jeu, à partir d’une citation d’Hugues Hotier, que l’étude des communications ne se réduit pas actuellement à celle des messages parlés et de leur sens.

2L’axe méthodologique adopté est celui de la modélisation. À chacun des neuf modèles présentés, Alex Muchielli fait correspondre une métaphore, une situation, une problématique, des schémas éclairants, dans un ordre que justifient l’histoire des sciences et des idées ainsi qu’une volonté argumentative : en conclusion de la première des deux parties de l’ouvrage, l’auteur préconise « la combinaison des modèles » et consacre le dernier chapitre au développement de « l’approche communicationnelle ou la combinaison des modèles systémique et situationnel ». En effet, cette seconde partie, plus longue, développe les modèles que privilégie Alex Mucchielli selon les cas et les objectifs de connaissance visés, à partir d’exemples variés et précis de situations de communication ayant fait l’objet d’études récentes. C’est ainsi que la thèse de doctorat de Jean-Antoine Corbalan est citée à l’appui du chapitre intitulé « Application du modèle interactionniste-systémique à l’analyse du pouvoir dans les organisations » (pp. 63-114) et que Jeannine Guivarch est mentionnée comme auteur du chapitre intitulé « Le modèle situationnel utilisé pour l’étude d’un enseignement à distance » (pp. 114-139).

3Des comptes-rendus d’études de terrain, nombreux et divers, montrent bien à quel point la modélisation des approches donne aux sciences de la communication des assises opérationnelles, à quel point également l’analyse de situations de communication réelles un tant soit peu complexes s’enrichit de la combinaison de plusieurs approches, spécifiques ou transférées, même si les chercheurs d’aujourd’hui ne prétendent pas donner de cette réalité plus que des représentations nécessairement limitées et orientées. Alex Mucchielli est loin de renier les apports de l’école de Palo Alto. Sa préférence raisonnée pour les modèles systémiques et constructivistes n’en est que plus convaincante.

4Les méthodes d’études des communications exposées ici ne sont pas nouvelles au sens de la recherche mais dans le cadre d’une démarche pédagogique. Alex Mucchielli est de ces chercheurs qui s’honorent, en qualité de professeurs, de rendre leur savoir accessible aux étudiants comme à un grand public prêt à découvrir cette jeune discipline des sciences de l’information et de la communication.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Annie Gilles, « Nouvelles méthodes d’études des communications d’Alex Mucchielli et Jeannine Guivarch, Armand Colin/Masson Coll. U, série « Sciences de la communication » Paris, 1998, 174 pages », Communication et organisation [En ligne], 14 | 1998, mis en ligne le 01 avril 2012, consulté le 21 septembre 2014. URL : http://communicationorganisation.revues.org/2166

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org