Navigation – Plan du site
Dossier

À la rencontre des SIC et de la sémiotique

Le partenariat entre une organisation économique et une organisation associative comme espace d’interaction langagière et de médiation sociale
Amaia Errecart
p. 167-181

Résumés

Cet article, qui s’inscrit en Sciences de l’Information et de la Communication, vise à mettre au jour les logiques discursives et les enjeux communicationnels de l’objet « partenariat », à travers l’analyse d’un partenariat international dans le domaine de l’environnement : celui entre le groupe de matériaux de construction Lafarge et l’ONG environnementale WWF International. Cette étude repose sur l’analyse de discours d’un corpus constitué à la fois de textes produits par les deux organisations elles-mêmes et d’entretiens avec les protagonistes du partenariat. Notre objectif est ainsi de mettre en lumière l’apport de cette analyse sémiodiscursive à l’étude de l’objet communicationnel « partenariat », appréhendé successivement en tant qu’espace d’interaction langagière et forme de médiation sociale. Grâce à une analyse des rhétoriques, nous nous intéressons, dans un premier temps, aux logiques d’ethos ou « présentation de soi » déployées par les acteurs, puis à l’articulation de l’ethos et de la praxis ; nous étudions, dans un second temps, les modalités de dialogue entre acteurs à partir de la perspective habermassienne de l’éthique de la discussion, avant d’analyser comment l’irruption d’un tiers au sein du partenariat étudié éclaire d’un jour nouveau la perception de la relation partenariale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Le partenariat comme espace d’interaction langagière
L’analyse de discours comme méthode de traitement du corpus
Les logiques de présentation de soi (ethos)
L’articulation de l’ethos et de la praxis
Le partenariat comme forme de médiation sociale
Dialogue, asymétries et compromis
Figure du tiers et médiation
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis une vingtaine d’années, des formes de collaboration entre entreprises et associations et organisations non gouvernementales (ONG) se sont développées. Un dialogue s’est amorcé entre ces acteurs, faisant naître parfois de véritables partenariats, qui consacrent le rapprochement de ces deux « mondes » très éloignés au départ, longtemps animés d’une méfiance réciproque, presque ontologique, dans la mesure où l’un est à but non lucratif alors que l’autre vise à générer des bénéfices. Les partenariats introduisent ainsi une « co-régulation », en associant des parties prenantes aux intérêts divers et parfois contradictoires qui, au travers de leurs confrontations, recherchent des compromis acceptables : entre la logique du don – qu’incarnent les associations et ONG – et la logique commerciale – qu’incarne l’entreprise ; entre la recherche de l’intérêt général et la recherche de l’intérêt particulier ; mais également, en termes weberiens, entre éthique de la conviction et éthique de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Amaia Errecart, « À la rencontre des SIC et de la sémiotique », Communication et organisation, 39 | 2011, 167-181.

Référence électronique

Amaia Errecart, « À la rencontre des SIC et de la sémiotique », Communication et organisation [En ligne], 39 | 2011, mis en ligne le 01 juin 2014, consulté le 24 avril 2014. URL : http://communicationorganisation.revues.org/3122

Haut de page

Auteur

Amaia Errecart

Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication. Université Paris 13 Nord. LabSIC (Laboratoire des Sciences de l’Information et de la Communication). Mail : amaia.errecart@free.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org