Navigation – Plan du site
Dossier

De la mesure aux hypothèses explicatives : regard sur 15 ans d’oubli

Christian Marcon
p. 13-26

Résumés

L’étude d’un large corpus de textes de recherche consacrés à l’intelligence économique montre un rapport de un à dix entre l’usage du mot communication et celui du mot information, donnant une idée plus précise de la place de l’un et l’autre concepts dans les travaux publiés. Trois hypothèses sont formulées pour expliquer cette disproportion : la domination quantitative des textes de professionnels, la place importante des recherches menées hors des SIC et les origines disciplinaires des chercheurs dominants en SIC sur ce sujet.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

La question communicationnelle, parent pauvre de la recherche en intelligence économique
La méthode suivie
Les résultats de l’étude
Hypothèses sur une absence remarquée
La présence dominante d’auteurs professionnels pour qui la communication n’est pas le problème
La question communicationnelle absente de certaines disciplines
Des chercheurs en SIC peu versés dans les approches communicationnelles
Conclusion

Aperçu du début du texte

Si l’intelligence économique est un concept « impossible à définir » selon Nicolas Moinet (2009) qui considère qu’en cela réside une partie de sa richesse en tant que terrain de recherche, nombreux sont pourtant les auteurs et les organismes qui ont succombé à la tentation de donner leur définition de l’intelligence économique. Une tentation légitime d’ailleurs, car écrire une définition est un acte créatif témoignant de la conception que se fait l’auteur du sujet à définir, à un moment donné de son cheminement intellectuel, à l’aide de l’appareillage conceptuel qu’il s’est construit, en usant de son registre de langage personnel (scientifique, technique, poétique, philosophique…).

Le Rapport Carayon, publié en 2003, recense dans sa première annexe vingt-deux définitions de l’intelligence économique. Il n’est pas exhaustif sur ce point, mais sans doute pouvons-nous considérer que son choix n’est pas aléatoire et que ces définitions ont été repérées comme significatives, ou se situant...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Marcon, « De la mesure aux hypothèses explicatives : regard sur 15 ans d’oubli », Communication et organisation, 42 | 2012, 13-26.

Référence électronique

Christian Marcon, « De la mesure aux hypothèses explicatives : regard sur 15 ans d’oubli », Communication et organisation [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 01 décembre 2015, consulté le 28 juillet 2014. URL : http://communicationorganisation.revues.org/3830

Haut de page

Auteur

Christian Marcon

Christian Marcon est Maître de conférences habilité à diriger des recherches en sciences de l’information et la communication au sein de l’équipe OGDO (Outils de Gestion et Dynamiques Organisationnelles) du laboratoire CEREGE, EA 1722 – Université de Poitiers ; cmarcon@iae.univ-poitiers.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Revues.org